Simulateur de soudage

Soldamatic : apprendre à souder en trois phases

Un entrepreneur m’a dit « Les jeunes soudeurs qui sortent d’apprentissage soudent trop vite ! ».

Dans l’atelier, il n’y a aucun repère qui apprend au jeune soudeur la bonne vitesse de déplacement de la torche.

L’apprentissage traditionnel comporte deux étapes : la théorie et l’atelier.  L’apprenti passe donc directement d’une explication abstraite à la recherche du résultat.  Il obtiendra ce résultat par essais successifs avec beaucoup de déchets et de frustrations.

L’apprentissage SOLDAMATIC propose trois étapes : la théorie, la méthode et le résultat.

La théorie

Avec le SOLDAMATIC, l’enseignant pourra utiliser le simulateur pour expliquer les différentes données du soudage : les différentes techniques, les exercices, les bons réglages du matériel, le maintien des outils et les paramètres du geste..  Les exercices faits sur le SOLDAMATIC sont projetables et illustrent parfaitement ces éléments théoriques.

Quand l’étudiant travaille seul, un rappel des données théoriques est possible avec le SOLDAMATIC.  Outre la visualisation d’informations via des fichiers pdf, l’enseignant peut demander aux élèves de répondre à des questionnaires (QCM) sur l’appareil.

Système d'apprentissage pour soudeur

 

Apprentissage de la méthode et du geste

Avec le SOLDAMATIC, les élèves apprennent à respecter les procédures de soudage.  Les indications des DMOS sont les bases avec lesquelles le formateur programme les exercices.  L’élève doit comprendre et appliquer les consignes.

L’entraînement au simulateur lui permet ensuite d’appliquer ces consignes sans danger, avec l’aide du formateur qui l’observe, avec l’aide de la machine qui l’informe.  Il progresse rapidement d’autant que la répétition rapide des exercices constitue un véritable entraînement à l’exécution du geste.

L’exercice enregistré est ensuite revu avec le professeur.  L’enregistrement est projetable et aisément partagé avec tous les membres du groupe.

En outre, le simulateur est ludique.  Il entraîne une émulation entre les élèves et la volonté d’obtenir le meilleur résultat.

Dédié à l’apprentissage du geste, le simulateur est très exigeant.  La moindre erreur de geste est enregistrée et rendue visible.  Les exercices ne sont réussis que lorsque les paramètres du geste sont bien assimilés.

Lorsque l’exercice est maîtrisé, l’élève va reproduire son geste dans l’atelier.

 

L’exécution réelle et la recherche du résultat

Equipé des protections individuelles, l’apprenti va reprendre dans l’atelier l’exécution de l’exercice fait sur simulateur.  Bien sûr, il faut que le formateur explique comment régler le poste à souder en reprenant les paramètres de la DMOS de l’exercice simulé.  Ensuite, l’apprenti adoptera la position  et répétera le geste appris à l’entraînement.

L’exigence de l’entraînement sur SOLDAMATIC lui permettra de s’adapter aux conditions réelles sans perdre les acquis du simulateur.  Parce qu’il a la maîtrise de la DMOS, il réussit rapidement sa soudure.

apprentissage theorique et pratique soudure

Les avantages

Globalement, l’apprentissage en trois étapes est plus rapide.  Un gain de 50 % du temps nécessaire pour apprendre un geste est possible.

La qualité de l’apprentissage est également meilleure.  En effet, lorsque l’élève s’entraîne sur simulateur, le formateur l’aide à ajuster ses mouvements.  L’ergonomie du soudage est considérée.

L’apprentissage est sécurisé.  Sur le simulateur, l’élève ne peut pas se brûler ni se blesser.  De plus, comme il apprend le geste correct, il fera un mouvement sans danger dans l’atelier.

L’apprentissage est individualisé.  La surveillance par le formateur est réduite et l’élève est très autonome lorsqu’il s’entraîne sur le simulateur.  Chacun apprend à son rythme.

Le simulateur est ludique et attrayant.  Les élèves sont captivés par le jeu et la volonté de réussir les exercices se voit dans leur comportement.  Les jeunes dames sont également attirées par le système et la technique qu’il leur fait découvrir.

L’apprentissage est moins onéreux.  Le temps de travail en atelier est réduit et, par conséquent, le nombre d’échantillons jetés, les consommables perdus sont réduits.  L’économie réalisée par élève est conséquente, jusqu’à plus de 65 %.

L’apprentissage est plus écologique.  Il y a moins de déchets, moins de gaz consommés et moins de fumées produites.